Astérix – Le Domaine des Dieux

546054
Résumé

Vous connaissez le pitch: en 50 avant Jésus-Christ toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non, un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur, etc. Mais cette fois, César a un plan, il vaincra, non par la force, mais par la ruse. Il fait donc construire juste à côté du village une résidence de luxe, espérant convertir les Gaulois à la culture romaine.

Si son plan semble tout d’abord fonctionner, c’est sans compter sur la vigilance d’Asterix et du druide Panoramix (oui parce que sans ces deux-là, on ne va pas se mentir, ça ferait longtemps que le village aurait été estampillé SPQR).

Avis

Astérix et le domaine des Dieux est un des meilleurs albums du duo Uderzo/Goscinny. L’idée de transposer dans l’antiquité la problématique de la société de consommation à outrance, la menace environnementale, le tourisme de masse etc, est excellente. Alexandre Astier au scénario et aux dialogues, déjà ça promet. On espérait retrouver les dialogues décalés de Kamelott. Et quand on voit la myriade d’acteurs stars qui font les voix des personnages on se dit qu’on va bien rigoler (Lafitte, Semoun, Deutsch, Foresti pour ne citer qu’eux).
Alors oui, il y a quelques bonnes trouvailles: le chef des esclaves (Lafitte justement), les jeux de mots et les anachronismes (dont certains sont déjà dans la BD), quelques répliques bien décalées et bien senties, mais on ne se tient pas les côtes non plus.
Côté animation, c’est du bon boulot, on est loin des Douze Travaux d’Astérix (qui a visuellement mal vieilli mais que je kiffe toujours autant).
Je n’ai pas vu la version 3D, je ne sais pas si ça apporte vraiment quelque chose, mais la 2D est très honorable.
Bref, un bon cru, mais pas de film culte en vue.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire