Cachez cette pub que je ne saurais voir

Article initialement publié sur fromageetdessert.com

Je regarde peu les pubs TV. Déjà parce que je zappe dès qu’il y en a (et en général, happée par une autre connerie émission, j’oublie de revenir), ou alors je fais autre chose en attendant la reprise de l’Amour est dans le pré d’Envoyé spécial.

Et puis, à part quelques pubs rigolotes, c’est quand même particulièrement inintéressant/horripilant/débile.
Sans compter que ce sont toujours les mêmes qui passent.
Bref, je ne suis pas une bonne consommatrice, mon cerveau n’est pas suffisamment disponible pour Coca-Cola.

Mais à force de multiples rediffusions TV et ciné, il y a certaines pubs auxquelles je n’échappe pas. Parmi celles-ci, il y en a qui m’énervent profondément.

orangina

La première, c’est le spot Orangina avec les animaux en images de synthèse. « I like it, I like it like that ».
Désolée, mais moi I like it pas du tout. Je n’aime déjà pas trop qu’on « humanise » les animaux (sauf dans les Walt Disney, mais là c’est pas pareil, c’est Winnie, ça compte pas), mais alors je ne supporte pas qu’on les « sexualise » (peu importe que ce mot existe ou pas, on est samedi, je fais ce que je veux).
Des girafes en bikini avec les mamelles déplacées vers le haut pour faire plus « seins », des gazelles en guépières et platform shoes, des flamants roses qui font du lap dance, un poulpe femelle qui se presse les seins après les avoir pressés contre le torse d’un ours en rut, des zèbres qui chevauchent des goulots de bouteille de forme phallique dont il sort des giclées d’Orangina sur la poitrine d’une femelle évoquant subtilement un éjaculation, pouark.

Bref, un truc qui serait complètement censuré s’il s’agissait d’êtres humains. Et qui passe à des heures de grande écoute sur toutes les chaînes.

Dans la même série « le sexe sert à vendre tout et n’importe quoi », il y a la pub Krys. « Tu vas voir, ils vont adorer ma nouvelle tenue ». Là encore, je ne vois pas le rapport avec la choucroute. Quel besoin de mettre une femme nue pour vendre des lunettes pas chères? Auraient-ils osé faire l’inverse, un mec à poil? Sans parler du cliché de la femme dépensière et de l’homme qui s’inquiète de ses dépenses vestimentaires, sans doute parce qu’il les finance.
Et ne parlons pas de l’idée stupide de la femme qui va dîner nue chez les amis de son mec qu’elle ne connaît pas (enfin, je dis ça, mais même si elle les connaissait, ce serait complètement déplacé). Entendons-nous bien, je ne juge pas la relation de cette femme avec les amis de son conjoint, elle est tout à fait libre d’exposer son anatomie lors de dîners mondains, mais je lui conseille néanmoins de revêtir un trench ou un peignoir pour faire le trajet, histoire d’éviter d’être coffrée pour attentat à la pudeur. Bien entendu, si les amis en questions habitent la même montée d’escalier, le risque est limité et dans ce cas, je retire mes propos.
Bref, trêve de plaisanterie, même si on ne voit pas les détails de son intimité, on se retrouve encore avec une minette à poil à la télé.

200801302233_zoomEt puis encore une dernière (après j’arrête je vais vraiment passer pour une prudasse), c’est la pub Passionata réalisée par David LaChapelle. Une jeune fille en sous-vêtements chevauche un cheval de glace (décidément le chevauchage est à la mode), le caressant d’une main et tenant une cravache de l’autre en regardant langoureusement la caméra.
Et à force de coups de reins et de serrage de cuisses en prenant des expressions ultra neutres pas du tout associées à l’orgasme, la jeune fille finit par faire fondre le cheval. Et oui, la lingerie Passionata rendra votre entrecuisses chaude bouillante. Et pour terminer dans l’ultra classe, la miss lingerie trempe sa main dans l’eau (comprenez le liquide issu de l’ébat, mmmh, mais qu’est-ce-que ça peut être?) puis se caresse le ventre et le cou.

Désolée de passer pour la coincée de service, mais si j’avais des enfants, je ne suis pas sûre que j’aimerais qu’ils tombent sur ce genre de pubs.

Et vous? Qu’est-ce-que vous pensez de ces pubs? Elles vous plaisent? Vous énervent? Vous convainquent?
Est-ce qu’il y en a d’autres que vous ne pouvez pas supporter?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire