Imitation game

TheImitationGame
Résumé

Seconde Guerre mondiale, l’Angleterre cherche à déchiffrer les messages codés des nazis et engage à cette fin les meilleurs mathématiciens et linguistes du pays. Parmi eux Alain Turing se distingue: quelque peu inadapté aux relations sociales, il est néanmoins le plus brillant, et tente de mettre au point une machine de décryptage, qui sera le premier ordinateur, et permettra d’écuter la guerre de 2 ans, et de sauver des millions de vies.
Ce biopic, certes romancé, rend hommage à celui qui fut condamné après la guerre pour homosexualité, subit une castration chimique et mit fin à ses jours.

Avis

Il y a un peu de Sheldon Cooper (The Big Bang Theory) dans Alan Turing, génie asocial, pour qui les codes mathématiques sont plus facilement déchiffrables que les interactions humaines. Benedict Cumberbatch (nominé aux Oscars) interprète avec subtilité ce héros de l’ombre solitaire.
A la guerre réelle (sur fond d’images d’archives) se superpose la guerre contre le temps que livre l’équipe de Turing tentant de craquer le code. Quand les deux se rejoignent on comprend toute l’ampleur du projet et la pression qui repose sur quelques hommes (et une femme!).
Au casting très anglais on retrouve notamment Keira Kniglhtley, Mathhew Goode (Match Point) et Allen Leech (Dowton Abbey).
On se prend forcément au jeu, on tremble et on s’impatiente en espérant que la machine de Turing battra celle des nazis. Le biopic ne tombe à aucun moment dans le pompeux, et nous décrit tout en nuance la vie hors du commun de celui qui ne fut gracié qu’à titre posthume par Elisabeth II en 2013.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire