Intervention sur le transfert de Rhônexpress au Sytral

source: rhonexpress.fr

Je suis intervenue hier lors de la séance du Grand Lyon pour évoquer le transfert de la navette aéroport Rhônexpress au SYTRAL dans le cadre de la création de la Métropole de Lyon au 1er janvier prochain. Il s’agissait de ma première intervention depuis mon élection au Grand Lyon. En voici le texte ci-dessous.

 

Intervention de Mme la Conseillère PEILLON
lors de la séance publique du 15 décembre 2014
N° 2014-0439 –
déplacements et voirie – Transfert de l’organisation et du fonctionnement
de la liaison ferrée express entre Lyon et l’aéroport Lyon Saint Exupéry au
Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise
(SYTRAL) – Direction de l’évaluation et de la performance –
Mme la
Conseillère PEILLON
 : Merci monsieur le Président. Chers
collègues, nous devons donc aujourd’hui délibérer sur le transfert de la
Métropole au SYTRAL de la liaison ferrée entre la gare et le pôle multimodal de
la Part-Dieu, d’une part, et l’aéroport de Saint Exupéry, d’autre part, qui est
actuellement gérée par un contrat de concession et non une DSP. Il s’agit d’une
concession de 30 ans qui prendra fin en 2038.
Ce transfert au SYTRAL intervient au moment de son
extension au 1er janvier prochain avec la constitution d’un syndicat mixte
sur le territoire de la Métropole de Lyon et du nouveau Département du Rhône
dédié à l’organisation, au développement, à l’exploitation et à la coordination
des transports en commun sur l’ensemble de ce périmètre. Au réseau urbain TCL
viennent donc s’ajouter le réseau interurbain des cars du Rhône, le réseau
urbain Libellule qui concerne l’agglomération de Villefranche sur Saône, et
Rhônexpress. Le SYTRAL deviendra le concédant du contrat de la concession
conclu avec la société Rhônexpress à compter du 1er janvier 2015.
La liaison ferroviaire, dont l’historique a été
rappelé, a été mise en service en 2010 et en 2013 Rhônexpress a enregistré
1,2 millions de passagers, soit une hausse de 5 % par rapport à 2012
et surtout + 40 % par rapport au nombre de passagers que transportait
l’ancienne navette Satobus (835 000). C’est donc que le service proposé
aujourd’hui correspond à un véritable besoin et qu’il a trouvé son rythme de
croisière commercial.

 

Se déplaçant pour un tiers pour motif d’affaires et
pour 2 tiers pour ses loisirs, le client type de Rhône express, et c’est
important, privilégie les transports collectifs avant ou après son trajet,
selon qu’il se rend à l’aéroport ou qu’il en vient. Il se déclare satisfait ou
très satisfait du niveau de qualité de service à 95 %. Cette
infrastructure ferroviaire est pourtant singulière puisqu’elle accueille
2 services distincts Rhônexpress et la ligne de tramway T3, cela a été
dit.
La future gestion de Rhônexpress par le SYTRAL est donc une excellente
nouvelle puisque, nul doute, que l’exploitation conjointe du tramway T3 et de
Rhônexpress par les équipes du SYTRAL permettra d’améliorer le service rendu,
de faciliter l’exploitation commune des 2 lignes et de déterminer si des
actions peuvent être proposées à l’avenir sur la billettique ou les formules
d’abonnement. Cela fait partie des défis qui attendent le nouveau SYTRAL, dont
je vous ai parlé, même si cela a été dit lors du vote des statuts de cette
nouvelle autorité organisatrice de transport. La priorité des prochains mois
sera l’optimisation du réseau des cars du Rhône. Néanmoins, le transfert que
nous votons aujourd’hui concernant Rhônexpress est clairement au bénéfice de
l’usager et nous nous en réjouissons.
Je vous remercie monsieur le
Président.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire