La seule pénurie c’est celle du dialogue social

A chaque grève c’est la même histoire, les TV nous abreuvent de reportages d’usagers excédés, « pris en otage » (les gens réfléchissent-ils vraiment au sens des mots qu’ils emploient?). Je comprends bien les désagréments provoqués par les grèves des transports ou la difficulté de faire le plein, mais au delà des problèmes de court terme provoqués, la question des retraites est un peu plus sérieuse que cela.

Voici ce que je réponds à ces « otages »:

On travaille, NOUS, on n’a pas de temps à perdre.

– On ne fait JAMAIS grève pour le plaisir. Est-il besoin de rappeler que le principe d’une grève c’est l’arrêt du travail, donc pas de rémunération? Ne pas travailler c’est une chose, ne pas être payé c’en est une autre, surtout quand le salaire de départ n’est déjà pas folichon. Faire grève c’est faire un sacrifice. Ensuite, être en grève ce n’est pas passer sa journée sur le canapé à manger des chips devant la TV, c’est en général mener un certain nombre d’actions amenant la direction/le gouvernement à entendre les revendications. Sans parler des salariés qui se déclarent grévistes par solidarité mais restent à leur poste de travail pour cause de surcharge; et qui donc travaillent sans être payés.
– Le droit de grève est fondamental. Il ne faut pas en abuser, certes, mais c’est rarement une décision prise à la légère. Ce qui s’est passé au Grand puits est inadmissible. Et le fait que le préfet reprenne un arrêté de réquisition juste après le désaveu judiciaire qu’il a pourtant subi en dit long sur la considération qu’a cet homme et pour les salariés et pour la Justice française.
Plutôt que de se plaindre de ne pas avoir de travail/d’argent etc, ils feraient mieux de retourner bosser/étudier au lieu de manifester.
– Les nuisances dues aux grèves sont des nuisances de court-terme, les nuisances provoquées par cette réforme est, certes, à plus long terme, mais tellement plus graves!

Sarkozy a été élu en 2007, il fallait réfléchir avant!

– En général, la grève est la solution d’ultime recours, quand on n’arrive pas à se faire entendre autrement. L’époque où les élus n’avaient de compte à rendre que dans les urnes est révolue. Le vote de 2007 n’est pas un chèque en blanc à Sarkozy « Vas-y Nicolas, on te confie la France, et on fera le bilan en 2012 ».
Des mesures aussi importantes que cette réforme doivent être élaborées en concertation avec les partenaires sociaux: si cela avait été le cas, le texte aurait été fort différent, et les rues françaises bien plus calmes.

« La seule pénurie c’est celle du dialogue social » Ces propos ne sont pas de moi, mais de Damien Galera délégué CFDT de la raffinerie de Feyzin sur le plateau de France 3 Rhône-Alpes.
Sarkozy est courageux, il faut réformer!
-Les manifestants ne sont pas opposés aux réformes par principe. Il faut arrêter de penser qu’une réforme est forcément une régression. Pour moi une réforme c’est changer quelque chose qui ne fonctionne pas bien pour que ça marche mieux. Mais pénaliser les Français, est-ce vraiment une bonne conception du « mieux »? Une réforme plus juste est possible, je vous en ai déjà parlé.
Les manifestants sont manipulés/violents.
– Les gens, en particulier les jeunes, sont assez grands pour décider de leurs actes et de leurs idées. Le gouvernement veut abaisser la majorité pénale à 13 ans mais pense que des jeunes de 17 ans ne savent pas ce qu »ils font quand ils manifestent? Et les jeunes pop alors, qui les manipule?
– Il y a des casseurs qui se moquent complètement des revendications légitimes des manifestants. C’est inadmissible, leurs gestes doivent être sanctionnés, mais il ne faut pas tout confondre.
 De toutes façons, c’est foutu, cette réforme va passer, rentrez chez vous.
– Notre démocratie mérite mieux que l’attitude de la droite parlementaire: un Président de l’Assemblée Nationale qui bafoue le droit d’expression de l’opposition, et la procédure de vote unique au Sénat pour éviter ces débats (parce que c’est bien connu, les débats contradictoires ne servent à rien, d’ailleurs, pourquoi voter, il y  a une majorité point barre).

Dans les cortèges des manifestants, on croisait les parlementaires de gauche, qui, bien que mobilisés au Sénat et à l’Assemblée, avaient bien conscience que le gouvernement est tellement sourd que leur action dans les hémicycles ne suffit pas.
– Pour ce qui est des manifestations, le gouvernement a une double stratégie: le montage des Français les uns contre les autres (les bons Français qui cherchent à travailler contre les vilains bordélisateurs), et l’usure: perdre un jour de salaire, ça va, dix jours bonjour les dégâts. Profiter du faible pouvoir d’achat et des conditions précaires de beaucoup de Français, voilà la stratégie de la droite.

Heureusement la majorité des Français soutiennent le mouvement social, sans nécessairement pouvoir y prendre part (il y a des boulots où on ne peut hélas pas faire grève). Cette réforme des retraites a ceci de spécifique qu’elle concerne tous les citoyens, et pas seulement une catégorie qui défendrait ses intérêts au détriment d’une autre.
Pour toutes ces raisons, je manifesterai encore jeudi et samedi prochains!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire