Le Hobbit 3

Le-Hobbit-3-la-Bataille-des-Cinq-Armees-poster-final
Résumé

Rappel des épisodes précédents: Bilbo le Hobbit était tranquillement en train de fumer sa pipe dans la Comté quand Gandalf le magicien a décidé de le présenter à une bande de nains, souhaitant reprendre à un dragon la montagne qui leur appartient (avec accessoirement un trésor dedans et une pierre magique). Gandalf leur a dit que Bilbo était l’homme – enfin le hobbit – qui leur fallait pour les accompagner dans cette expédition pas dangereuse du tout. Après deux longs films, et après avoir croisé divers méchants (orques, araignées, géants de pierre), ils ont atteint la montagne mais réveillé le dragon qui, pour se venger, abandonne la montagne (super logique) et vole en ce moment-même vers Lacville, qui comme son nom l’indique est la ville sur le lac pas loin de la montagne, pour tuer tous ses habitants.

Avis

Faire d’un seul livre une trilogie de films de 2h30, c’est un peu compliqué. Et forcément, ce dernier chapitre confirme le sentiment des deux premiers: Peter Jackson étale la confiture, et mise tout sur les effets spéciaux. Rappelons que le chapitre un consacrait presque une heure rien qu’à la soirée chez Bilbo où les nains l’embauchent comme cambrioleur (une sorte de huis clos en temps quasi réel, façon vaudeville relou). Et le fameux dragon dont on parlait tant n’arrivait que dans la dernière image, et encore, juste son oeil. Bon, ça s’arrangeait un peu dans le chapitre 2. Mais là, ça tire en longueur, Bilbo, censé être le héros, disparaît quasiment, et le scénario grouille d’incohérences. Quelques scènes ridicules (Thorin et ses crises de folie), et des scènes de combat pas crédibles (les méchants souvent en supériorité numérique très large (genre 100 pou 1) attaquent les gentils et se font tuer un par un, histoire de ne pas trop les bousculer, par exemple). La fameuse bataille des cinq armées fait pâle figure par rapport à celle du Seigneur des anneaux et est bourrée d’incohérences et de fautes de raccord. Sans parler du dénouement, qui élude toutes les questions soulevées au départ de l’intrigue…
Les fans retrouveront cependant leurs personnages favoris et les paysages néo-zélandais qui y sont pour beaucoup dans l’esthétique des films, mais les autres s’ennuieront ferme.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire