Quand se soigner devient trop cher

Hier soir, en allumant ma TV je suis tombée sur Complément d’enquêtes consacrée à la santé des Français et surtout à son coût. Le thème était « Quand se soigner devient trop cher ».
Pour être honnête je n’ai pas appris grand chose dans cette émission, car je suis le sujet de près, mais j’ai trouvé qu’elle avait le mérite de mettre en lumière un fait qui peut sembler hallucinant pour un pays riche au début du 21ème siècle: se soigner est devenu un luxe.
On a beaucoup entendu ces chiffres: 40% des Français ont renoncé à un soin ou l’ont reporté au cours de l’année précédente. Un chiffre qui revêt des visages lorsque les reporters suivent un médecin de banlieue, dont les patients doivent choisir entre payer leur loyer ou une opération.
En cette période de crise où l’Etat devrait servir de bouclier, le gouvernement fait tout l’inverse: franchises médicales, augmentation du forfait hospitalier, déremboursements de médicaments, etc. : toute une série de mesures censées aider au remboursement de la dette de la sécu. Non seulement ce n’est pas le cas, mais cela a pour conséquence une aggravation de l’état de santé des Français. C’est tout à fait l’inverse qui doit être fait: miser sur la prévention, investir un peu sur le court terme pour économiser beaucoup sur le long terme, et très accessoirement, sauver des vies.
Ne pas soigner un mal bénin peut parfois le rendre bien plus grave et être dangereux pour le malade et beaucoup plus coûteux pour la sécu.
Un autre point soulevé dans le reportage: le coût des soins dentaires. J’ajouterai le coût de l’optique à ma réflexion. Optique, dentaire: rien que du confort, n’est-ce pas? Pas la peine de rembourser une correction de myopie ou une courronne, non mais, et pourquoi pas offrir des voyages à Bali à tous les assurés tant qu’on y est? Le problème est que la base de remboursement de la sécu a 20 ans (quiconque a déjà payé une couronne sait que ça ne coûte pas 107 euros) et qu’il est illogique: j’ai fait refaire mes lunettes et mes montures ont été mieux remboursées que mes verres. Je ne choisis pas d’être myope comme une taupe, mais je peux choisir de prendre une monture Krys ou une monture Armani (j’ai pris la première option, du coup la monture a coûté moins cher que le plafond de remboursement de ma mutuelle et ça ne m’a rien coûté côté monture). Le remboursement sécu sur les verres (2 euros pour chaque) est limite insultant, autant ne rien rembourser si on veut faire des économies de bout de chandelle façon franchises.
  
Enfin, si vous regardez le reportage vous vous demanderez comme moi comment Hirsch a pu être membre du gouvernement Sarkozy au vu de ce qu’il dit sur le bilan sanitaire des années précédentes.
Et puis, même si ça n’est pas évoqué dans le reportage je vous invite à jeter un oeil à l’amendement Mariani à la loi Besson qui en dit long sur l’humanité de la majorité présidentielle quand il s’agit de soigner des malades… étrangers!
Pour aller plus loin:
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire